No, I don't Cannes, I wide shut ! (3)

Publié le par Lucien

    À l’intérieur, ni piste de danse, ni coins câlins. C’est vrai, nous ne sommes pas en boîte, bien sûr ! Une musique de chambre sortie d’une compile de Rondo Veneziano s’échappe d’on ne sait où, mais sûrement pas des platines d’un DJ introuvable. De lourds canapés de style méridiennes font office de coins rencontres. Mais aucune trace d’une quelconque zone de baise à l’horizon. Les invités jouent le jeu et l’on sent qu’ils ont tous pensé à re-visionner le DVD du film avant de venir. Dommage que certains clones de Nicole Kidman rient fort avec un puissant accent du sud et qu’elles n’aient pas pensé à décoller l’étiquette du code barre sous leurs pompes de putes de chez San Marina. On ne sait plus si l’on est dans un mauvais Kubrick ou dans un bon Dorcel.
    - Tu disais quoi Lucien ? me demande Steffie.
    - Non rien, c’était juste des considérations d’ordre cinéphilique, rien d’important.
    - Je m’ennuie !
    - Je sais bien, mais à part mater ces Tom Cruise du sentier, je ne peux même pas te proposer d’aller batifoler quelque part. C’est aussi bandant qu’un thé dansant par ici !
    - Oui je sais, ils demandent un mot de passe à l’entrée de la salle des cérémonies.
    - Quoi ?!
    Je manque de m’étouffer avec ma coupe de mauvais Champagne tiède comprise dans la participation aux frais.
    - En allant aux toilettes tout à l’heure, je suis passée devant un autre rideau avec un autre type bizarre qui faisait rentrer des couples. Je lui ai demandé où ça menait et il m’a répondu qu’il fallait le second mot de passe pour accéder à cette partie-là.
    - Merde ! C’est trop con que j’ai pas accès au portable pour appeler Raf à Paris. Il aurait pu l’ouvrir lui ce foutu fichier. Si je redemande le code à quelqu’un, on va encore se faire repérer. Et je doute qu’ils acceptent mon mail à nouveau.
    - Attends, laisse-moi faire, je reviens tout de suite !

    Quelques minutes plus tard, Steffie revient et m’entraîne par la main en direction d’un long couloir qui mène à un grand rideau. Je la vois qui chuchote quelque chose au physio de service et celui-ci nous fait passer sans rechigner sous le velours pourpre épais.
    - Mais comment t’as fait ? Je comprends plus rien !
    - Je suis juste rentrée dans les chiottes des mecs où un Tom Cruise blond finissait de se laver les mains. Je lui ai baissé son froc, je lui ai foutu un doigt dans le cul et je lui ai léché les couilles jusqu’à ce qu’il me lâche le mot de passe. Un vrai jeu d’enfant ! Le mec était même à deux doigts de me lâcher le code de sa Visa Premier en même temps que le reste, dis donc !
    - Et alors ?...

    …Alors vous pourrez retrouver la suite de ce récit dans le prochain Queutard Mag ou en appelant le 0800 666 999 (0,69 euro la minute) où Steffie se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions avec sa voix spéciale pute russe.
    Spassiba Steffie !

Publié dans Le guide du queutard

Commenter cet article

NO COMMENT 16/06/2007 17:06

... queutard un jour, queutard toujours ;p

Lucien 16/06/2007 18:01

Vieux queutard que j'aimais !

NO COMMENT 16/06/2007 10:26

T'es bon Lucien, tu me fais un de ces effets dans la queue (c'est pas trop) tard !

Lucien 16/06/2007 11:22

Mieux queutard que jamais...

M&A 14/06/2007 08:56

En prenant les mecs par les sentiments, on obtient beaucoup de choses. Surtout avec certains trous du cul!

Lucien 16/06/2007 11:21

T'appelles ça des "sentiments" toi les deux sacs de chair avec des poils autour ?

L & L 13/06/2007 08:29

- Et alors ? ... 13 06 ...;)

Lucien 13/06/2007 15:19

Oui, bien vu, nous sommes bien le 13 juin !Mais encore ?...

Sapheere 11/06/2007 16:27

Aussi bandant qu'un thé dansant !! j'adore j'adore j'adore
Lu ne t'arrête pas, c'est bon, ça se mange sans faim.
:))))))))

Lucien 12/06/2007 21:44

Tiens, pourtant je trouvais que c'était une des plus mauvaises répliques du post !...